[Analyse] 2017, ou la fabrique du consentement néolibéral francais

Ou comment le ticket Juppé/Macron va couper court à tout débat, bien aidé par le FN dans le rôle d'épouvantail.

Voici 40 ans que la France se refuse à glisser complètement dans le tournant libéral initié à la fin des années 70 lors des élections successives de Reagan et de Thatcher. Malgré le tournant de la rigueur de 1983 et l’entrée dans l’Euro, avec ce que cela implique d’alignement sur les politiques libérales anglo-saxonne, et l’ordolibéralisme monétaire allemand, la France est restée, bon an mal an, attachée à son modèle d’équilibre entre compétitivité économique et générosité sociale.

Il semble pourtant que l’on arrive bientôt à l’épilogue de cette lutte annonçant la mise au pas du modèle français et son alignement sur un modèle TAFTA-compatible. Et toutes les ficelles auront été bonnes pour rallier les français à la cause.

Attali est présenté de manière toujours aussi incompréhensible comme un champion en matière de politique économique. Ce malgré le constat qu’il s’est toujours trompé dans ses analyses et prédictions depuis 30 ans, comme lors de ce débat délicieux sur l’euro datant de 1996 annoncant gloire et propriété. Il semble néanmoins sur le point de faire accepter son programme néolibéral.

En se présentant devant les français? Diantre non! Pourquoi prendre le risque d’étaler 30 ans d’incompétence, et de se retrouver en difficulté dans un débat de fond alors qu’il suffit d’en passer par un proxy inattaquable incarnant la jeunesse, le changement et la modernité?

Coucou, c'est moi!
Coucou, personne ne me connaît, mais dans 2 ans, je serai président…

D’autant plus lorsque l’on dispose d’un tel lapin dans son escarcelle! Reste à bien préparer son coup. Un passage dans l’ombre des arcanes en tant que conseiller économique du président Hollande pour se chauffer un peu, et hop, voila le jeune padawan d’Attali propulsé sous les feux de la rampe du grand cirque médiatico-politique. Cela ne change pas grand chose sur le fond : il continue de pousser les lois économiques soufflées par son mentor dans l’ombre. Mais sur la forme, ça change tout. Et ça laisse 2 ans aux médias pour en faire leur chouchou, leur petite mascotte, jusqu’à lui permettre d’incarner « l’homme providentiel », cette chance pour la France qu’elle a tant attendu.

L’ascenseur social(iste) pour les Nuls

Il est intéressant de noter que jusqu’à fin 2015, c’était Juppé le champion annoncé de l’élection de 2017, celui qui allait convaincre les électeurs de « gauche » de voter à « droite » (pour faire barrage au fascisme). Même les journaux branchés de « gauche » lui avait donné leur bénédiction. Mais quelques signes de défiance face a la narrative mondialiste ont peu être grippés un peu la machine à consentement envers celui qui se réclamait quand même (officiellement) du gaullisme.

alain-juppe-en-une-des-inrocks-et-de-society_5497585
Juppé en 2011 « L’intervention française en Libye est un investissement sur l’avenir » , en 2016 « Oui, c’est un fiasco et un chaos » – Bah alors, t’as plus envie d’être président Alain?

Aucune inquiétude là-dessus coté Macron, c’est certain. Si pour le Général, perdre un référendum exigeait la démission, Emmanuel considère que passer par l’élection est « un cursus d’un ancien temps ». Enfin, à la limite, pourquoi pas mais à la condition d’en exclure tout risque de défaite, lors de chacun des deux tours.

L’hypothèse du ticket Juppé/Macron, soit pile je gagne, face tu perds

Si la victoire au second tour semble quasi certaine, grâce au rôle neutralisant joué par le Front National dans le paysage politique (pour rappel : Le FN, bras armé de l’Unipartisme), reste la victoire lors du premier tour.

Grâce au FN, il n’y a pas besoin d’être de gauche pour être le candidat de « gauche ». C’est tout l’intérêt de l’opération. Passé donc cet obstacle de crédibilité, reste maintenant à se forger une image de « présidentiable ». Et c’est là qu’intervient l’arme de construction massive de cette fabrique de consentement rien de plus « Chomskyenne » : l’arme médiatique.

Impossible d’avoir échappé à la déferlante depuis 1 an. Et il ne s’agit pas d’analyser le flop monumental du CICE, mesure emblématique élaborée par Macron, lorsqu’il n’était encore que ministre officieux de Bercy. Non. Il s’agit de parler de sa jeunesse, son insouciance, voire sa destinée… Bref, écrire l’aventure du petit Manu dont vous êtes les héros malgré vous. Une alliance Juppé/Macron n’est d’ailleurs pas à exclure, dès le premier tour de 2017, ce qui permettrait de mettre tout le monde d’accord et de couper court à tout suspense. Vu les cris d’amour de la « droite » pour le jeune banquier d’affaire (Raffarin : je suis d’accord avec 99.9999% de ce qu’il dit), et la complaisance d’une large partie de la « gauche » pour leur ancien ennemi juré de 95, l’hypothèse offre une martingale électorale implacable.

El Blanco vs. El Banco

Reste à incarner la légitimité de cette candidature à gauche. Hollande, plombé par un bilan en tous points catastrophique, s’enfonce de plus en plus, remaniement après remaniement, dans les vieilles ficelles grotesques de roublard de la politique. Valls, neutralisé par Hollande après l’humiliant et rocambolesque épisode forcé sur la déchéance de nationalité (il était contre dès le départ), s’est vu contraint de lui prêter allégeance, doublé à sa droite par l’ambitieux Manu. En même temps, il faut bien reconnaitre que dans cette lutte opposant Manu El Blanco à Manu El Banco, le premier cité ne fait pas le poids intellectuellement auprès des élites Attalo-mondialistes.

Voici donc un échantillon représentatif de la déferlante médiatique en vue de légitimer la candidature du proxy désigné à la néolibéralisation intégrale de la France souhaitée par Attali, l’homme qui est à l’économie ce que BHL est à la géopolitique : un oiseau de mauvaise augure…

Fabrication People

2557458-brigitte-trogneux-prof-et-femme-d-emmanuel-macron229219

Plus c'est gros...
Plus c’est gros…

Fabrication image Cool/Jeune faut que ca pulse

lobs26956-DirectMatin-1607-Couverture-4le-parisien-magazine-du-vendredi-23-janvier-2015-n-21889-macron-21889-1055369864_ML

 

117674

Fabrication « Peuple de Droite, il est des Nôtres »

point

91124$_35

115752

8580621-macron-une-express_5560459

5269423_131115-mag-par-001-ret_545x460_autocropEt dans la série : Vous voterez Macron au deuxieme tour

inrock_1

 

Laisser un commentaire