[Reprise] – Pourquoi l’Euro va collapser, par Martin Armstrong

Reprise d'un article de M. Armstrong, traduit librement pour Puissants & Misérables. Si les opinions de M. Armstrong peuvent apparaître très libérales, sa dénonciation de la corruption de nos gouvernements, ainsi que du Système global, force le respect. A chacun de se faire son opinion...

Le 27 Janvier 2016

D’un coté, Yanis Varoufakis est un économiste de gauche (ndrl : M.Armstrong est un libéral au sens français du terme), néanmoins, il perçoit bien la réalité concernant la dette et la façon avec laquelle la Grèce ne peut pas s’en sortir. Je suis en accord avec la majorité de ce qu’il dit en ce qui concerne le principe générale, ainsi que sur la crise. Là ou je suis en désaccord, c’est sur son analyse disant que le capitalisme va « dévorer » la démocratie. Je pense qu’il n’a pas porté assez d’attention au fait que nous n’avons pas de démocratie – juste une république – et que dans ce contexte, sa perspective de voir le capitalisme « dévorer » la démocratie a besoin d’être qualifiée.

La vérité c’est que toutes les REPUBLIQUES sont dévorées par l’argent, soit la corruption; ainsi le processus actuel est que toutes les REPUBLIQUES dégénèrent en OLIGARCHIES. Cette différence mise à part, ce qu’il décrit dans son entretien avec Bloomberg est absolument correct.

Source de l’article ici : http://www.armstrongeconomics.com/archives/42635

[Doc] Comprendre les révolutions colorées

Ce documentaire de 2005 réalisée par Manon Loizeau décrit déjà à l'époque la façon avec laquelle la CIA prépare les révolutions colorées un peu partout dans le monde afin de porter au pouvoir un régime qui soit favorable à ses intérêts. On comprends ainsi ce qui se trame derrière les changements successifs de régime sur fond de mouvements sociaux légitimes.

Comment la CIA prépare les révolutions colorées (2005)

Dans un des articles précédant, nous sommes revenus sur la « Stratégie du Choc », décrite par Naomi Klein, appliquée afin de poursuivre des objectifs de domination politique, géopolitique, économique et militaire.

Si sa mise en œuvre était prédominante au cours de la Guerre Froide, afin notamment de procéder aux renversements de régimes, il apparaît que de nouvelles stratégies d’ingénierie sociale plus évoluées, en apparence discrètes et légitimes, aient permise aux administrations sous domination néoconservatrice d’arriver à leurs fins. C’est ainsi que l’on a vu apparaître des mouvements sociaux présentés comme spontanés, émanations de peuples en soif de liberté, et surtout avide de rentrer de plein pieds dans le sain des sains : le monde merveilleux de la consommation de masse.

Affublés de noms toujours plus chouette (révolution des roses, des tulipes, du cèdre), plus fun (orange, pourpre, bleu, vert…) plus doux (jasmin, lotus, tulipes..), plus… « j’espère vraiment qu’ils vont gagner! » par nos médias, tous plus indépendants les uns que les autres face aux enjeux économiques et géopolitiques qui se jouent dans les régions concernées, ces événements permettent objectivement tantôt:

En revanche, pas de mots doux, et peu de cas des « révolutions » de ce type lorsqu’elle mettent en péril des régimes dans le bon camp (cas particulièrement criant de Bahreïn, tout comme le Yémen actuellement). « L’intérêt » de ces deux cas étant de mettre en lumière le formidable « deux poids deux mesures » (pour ne pas dire l’arnaque totale) des causes prétendument défendus par nos politiques dans ces affaires.

Il n’est pas question ici de revenir sur les grognes sociales légitimes sur lesquels s’appuient ces phénomènes, mais de mettre en évidence le rôle déterminant joué par les services secrets occidentaux, en particulier la CIA, dans la fomentation de ce qui s’avère être une arme redoutable.

On sera particulièrement frappé dans ce documentaire, réalisée en 2005, par son exactitude voire son côté prophétique lorsqu’on le visionne avec le recul des événements qui se sont produits depuis 10 ans.

[Doc] Retour sur la Libye de Kadhafi

Il y a 4 ans, le 20 Octobre 2011, Mouammar Kadhafi, dirigeant de la Libye depuis 1969 (suite à un coup d’État renversant la monarchie en place), périssait lynché en place publique par la foule. Ce « spectacle » (visible sur le net pour ceux qui ont le cœur bien accroché…), dépassait dans l’horreur les pires exactions moyenâgeuses qu’aient connues les puissances occidentales dites « civilisées » et à l’origine de la destruction totale d’un des pays les plus stable et prospère africains.

En effet, bien que n’étant probablement pas le paradis sur Terre, la Libye de Kadhafi avait le mérite d’assurer à ses habitants des conditions de vie enviables pour beaucoup : prêt immobilier sans intérêts, nourriture gratuite, allocation chômage, prime à la naissance (7 000$), prime au mariage (64 000$!!), prime a la création d’entreprise (20 000$), éducation et médecine gratuite, électricité gratuite, essence à 14 centimes le litre etc…

Certes, il y avait certaines restrictions de liberté (alcool par exemple), mais ce régime d’essence laïque et socialiste n’offrait pas des conditions de vie pire que dans certains pays de l’UE actuellement…

Continuer la lecture de « [Doc] Retour sur la Libye de Kadhafi »

[Reprise] – La Deutsche Bank poursuit sa sortie des marchés de capitaux, par Martin Armstrong

Reprise d'un article de M. Armstrong, traduit librement pour Puissants & Misérables. Si les opinions de M. Armstrong peuvent apparaître très libérales, sa dénonciation de la corruption de nos gouvernements, ainsi que du Système global, force le respect. A chacun de se faire son opinion...

Le 12 Janvier 2016

http://armstrongeconomics-wp.s3.amazonaws.com/2015/09/Deutsche_Bank_Frankfurt.jpg

La Deutsche Bank a vendu ses infrastructures de stockage d’or basées à Londres, ce qu’y s’inscrit dans sa volonté de sortie de ses engagements et de ses activités sur les marchés financiers, et son recentrage sur son activité bancaire de base. Les coffres d’or ont été rachetés par la plus grande banque mondiale en termes de capitalisation boursière et d’actifs sous gestion,  qui aussi surprenant soit-il, est dorénavant la Banque Industrielle et Commerciale de Chine, à travers sa filiale « Standard Bank ». Le coffre a ouvert à la mi-2014, peut contenir 1500 tonnes d’or (soit plus de 50 millions d’onces) et perçoit des frais de stockage.

Source (et suite de l’article) : http://www.armstrongeconomics.com/archives/41702